Share

Aboubacry Mbodj, Raddho : «Il y a des intouchables au Sénégal»

Secrétaire général de la Raddho (Rencontre africaine pour la défense des droits de l’Homme), Aboubacry Mbodj qui était l’hôte des victimes de la société Agir Immo a dénoncé le traitement réservé à ce dossier d’escroquerie foncière. Un dossier pendant devant la justice qui a fait «plus de 1000 victimes pour plus de 2,5 milliards de F Cfa de préjudice» et qui passe pour «un scandale foncier et financier».

A la rencontre initiée par ledit collectif, soutenu par ailleurs par des parlementaires dont Hélène Tine, Seynabou Wade et Cheikh Oumar Sy, le secrétaire général de la Raddho a estimé que cette affaire est le «scandale le plus grand que notre pays ait connu. (…). La Raddho ne pouvait être indifférente à votre combat, quand on sait que cela fait partie de notre mission. Nous ne ménagerons aucun effort pour renfoncer le collectif dans son combat pour que les victimes rentrent dans leurs droits. Il nous semble dans ce pays qu’il y a des intouchables. Nous avons constatons qu’il y a des zones d’ombre dans cette affaire. Son dossier prouve qu’il y a des intouchables au Sénégal. Un Etat de droit veut qu’il y ait un traitement équitable de tous les citoyens. Cette affaire est le plus grand scandale de notre pays au vu du préjudice et du nombre des victimes. Nous voulons qu’il soit une jurisprudence dans notre pays», a d’ailleurs indiqué M. Mbodj pour s’en insurger.

Dans son propos liminaire, au cours de la conférence de presse dudit collectif, le Sg de la Raddho a plaidé la cause des victimes. «Ces victimes, a-t-il souligné, ont droit à la justice, à la réparation de leur préjudice subi. Nous voulons que ce soit une jurisprudence au Sénégal par rapport à la spoliation des terres. Des mères et pères de familles sont là à se battre pour obtenir un toit. Nous allons continuer ensemble le combat jusqu’à ce que vous soyez rétablis dans vos droits», a-t-il promis.
Youssoupha MINE

Leave a Comment

Protected by WP Anti Spam