Share

Apparition de cas de méningite, d’Ebola, de rougeole, de fièvre jaune dans la sous-région : Le Sutsas appelle l’état à renforcer les acteurs de la santé

Face aux problématiques que rencontre le secteur de la santé, le Syndicat unique des travailleurs de la santé et de l’action sociale (Sutsas) invite ses collègues à redoubler de vigilance envers les épidémies qui s’annoncent et à trouver des solutions pour les éradiquer. L’alerte a été lancée, hier, à travers un communiqué.

Le Sutsas appelle les acteurs de la santé à renforcer la surveillance épidémiologique à cause de l’apparition de cas de méningite, d’Ebola, de rougeole, de fièvre jaune dans la sous-région.

Pour cela, le syndicat demande au gouvernement de renforcer la capacité du personnel de la santé. Il exige aussi la contractualisation de tous les chefs de Postes de santé de la région de Thiès, laissés en rade depuis la fin de l’appui de la jica.

Le syndicat sollicite également la création d’un corps d’accueil et le recrutement de cadres de santé communautaire, sortis de Bambey.

Selon la note, le Sutsas souhaite, par ailleurs, plus de diligence dans le remboursement des prestations liées à la couverture maladie universelle (Cmu) et le démarrage effectif des masters à l’école nationale de développement sanitaire et social (Endss) pour l’année 2017-2018 dans le cadre de la formation E-learning des techniciens supérieurs de santé. Il tient aussi à ce que le centre de santé communautaire issa mbaye samba soit ouvert.

Les travailleurs de la santé demandent au Premier ministre de trouver une solution au problème de Namora (une cité qui se trouve à Tivaoune peulh) mais aussi de respecter le délai fixé pour l’arrivage des équipement médicaux (radiothérapie, scanner, irm, mammographie..) en les décentralisant dans les autres régions.

Apres le recrutement de 1 000 agents, le syndicat encourage le gouvernement à poursuivre cette dynamique pour résorber le gap et l’acquisition d’ambulances médicalisées.

Néanmoins, il condamne le boycott de certains acteurs médicaux qui se sont opposés aux principes de gouvernance du G50.

walfquotidien

Leave a Comment

Protected by WP Anti Spam