Share

Birahim Seck : « Le communiqué du gouvernement est pire que les déclarations de Mimi »

Birahim Seck n’est pas du tout d’accord avec l’État du Sénégal qui a publié un communiqué pour s’exprimer sur les ressources collectées dans le cadre de la traque des biens mal acquis. Pour lui, les arguments servis par l’État sont pires que ceux donnés par Mimi Touré. « Ces 152 milliards ne proviennent nullement de la traque des biens mal acquis. Ils n’ont absolument rien à voir. Autrement dit, le communiqué du gouvernement est pire que les déclarations faites par Madame Aminata Touré », a déclaré le membre du Forum civil, sur les ondes de la Rfm.

M. Seck explique que « la totalité des sommes annoncées dans le communiqué du 28 décembre 2017 ne sont pas issues de la traque des biens mal acquis ». Pour preuve, il précise que « les 2,498 milliards dont ils font allusion, c’est la quote-part de l’État sur la plus value de cession d’actifs et d’occupation d’un immeuble par la Sonacos ». Puis, les 24.6 milliards de francs Cfa avancés par l’État du Sénégal, proviennent de la redevance des sommes versées par Dp World. « C’est l’œuvre d’une enquête effectuée par l’Ige et c’et vérifiable dans son rapport de juillet 2013 à sa page 92 », précise-t-il.

Quant aux 11.365 milliards que l’État dit avoir fait voter lors de la seconde loi de finances rectificative en 2013, Birahim Seck dément: « Les 11 milliards 365 millions dont ils parlent proviennent du complément versé au cours de l’année 2013 au titre de la redevance de Millicom bénéficiaire de la 2ème licence de téléphonie. Ces 11.365 milliards complètent les 39 millions que Millicom avait déjà versés au titre de la redevance. Ces 39 milliards, le gouvernement, dans son communiqué, ne les a pas retracés dans une loi de finances rectificative ou dans une loi de finance initiale, mais ils l’ont retracé dans une loi de règlement », déclare-t-il.

Seneweb.com

Leave a Comment

Protected by WP Anti Spam