Dans toute sa vie, par ses paroles et actes, Cheikh Abdoul Ahad MBACKE a toujours montré l’importance qu’Il vouait à la Grande Famille Mouride aussi bien chez les Mbacké-Mbacké que les Talibés et Cheikh.

Dokh Mbook

Serigne Chouhaybou MBACKE (1916-1991) : Travailleur infatigable

C’est la raison pour laquelle en 1941, il aménagea sa première exploitation agricole à Ndimbou, à quelques encablures au sud-est de Dendey. L’année suivante, il défricha une étendue de terre à quelques kilomètres de Ndande où il implanta un autre champ, précisément dans la localité de Kabou Gaye auprès de son frère Serigne Abdoul Ahad […]

Dokh Mbook

Serigne Chouhaybou MBACKE (1916-1991) : Un modèle d’enseignement coranique

Dans la tradition de l’apprentissage et de la mémorisation du Coran au Sénégal, les maîtres font souvent usage des châtiments corporels pour obliger les enfants récalcitrants à se concentrer. Cette méthode n’avait pas l’assentiment de Serigne Chouaibou MBACKE qui avait mis en place une autre pédagogie moins contraignante. Ceux, parmi les enseignants qu’ils rétribuaient pour […]

Dokh Mbook Revue web

Magal Serigne Abdoul Ahad MBACKE : Serigne Moustapha Abdou Abdou Khadre MBACKE et Serigne Bass Abdou Khadre Mbacke Chez Serigne Hamzatou Abdoul Ahad MBACKE

Magal Serigne Abdoul Ahad MBACKE Chez Serigne Hamzatou Aboul Ahad MBACKE : Témoignages de Serigne Moustapha Abdoul Ahad MBACKE et de Serigne Bass Abdoul Khadre MBACKE et allocution de Serigne Hamzatou Abdoul Ahad MBACKE. On note que cette visite vient conforter les fortes relations entre Serigne Abdoul Ahad MBACKE et Serigne Abdou Khadre.

Dokh Mbook Retour aux enseignements

Wadial Magal Borom Belel : A propos d’El hadji Abdou Aziz SY par Cheikh Abdoul Ahad En 1982

Que la Paix et la Miséricorde divine soient avec vous, ainsi que la prospérité. Vous chers Parents en Islam, Condisciples mourides, nous vous saluons affectueusement, vous demandons pardon, vous félicitant, vous disant que nous sommes là encore parmi vous pour vous clarifier d’une chose. Nous voudrions vous faire savoir que nous n’avons que des relations […]